Livraison gratuite – Expédition le jour même – Retours sous 60 jours

Ceintures

La ceinture est indiscutablement la pièce centrale du corps mais connaît rarement les feux de la rampe. On s'attend à ce qu'elle fonctionne, sans remerciements ni gratitude, comme un parent qui travaille. Cela dit, ce merveilleux accessoire masculin est beaucoup plus qu'un objet qui doit retenir un pantalon mal taillé. Les ceintures sont des accessoires de mode de plein droit et il faudrait leur accorder ce statut. Le design est plutôt direct : du gros cuir, en général uni, avec une boucle en métal. Cette manifestation franche de force souple exprime fermeté et stabilité en plus d'être fonctionnelle. La ceinture fait partie de l'ossature de la tenue. Les ceintures de Tieroom sont toutes des Notch, notre propre marque, fabriquées avec la même ambition et le même goût du détail que tous nos produits. Elles sont en cuir et en daim authentiques, originaires de Turquie, pays qui a une tradition longue et fière en industrie du cuir.

On se dirait facilement que la ceinture sert surtout à empêcher le pantalon de tomber mais, d'un point de historique, elle a déjà rempli de nombreuses fonctions. Les deux sexes portent des ceintures depuis 5000 ans ou plus longtemps. On peut supposer que la fonction décrite ci-dessus était au cœur de la conception de la ceinture mais le besoin de transporter des choses sur soi le plus facilement possible était probablement plus important. La ceinture a été un article de militaire ou d'artisan avant le vingtième siècle mais il existe tellement de vêtements que l'esthétique finit toujours par jouer son rôle.

L'utilisation moderne est arrivée au début du vingtième siècle quand la taille du pantalon s'est installée plus bas sur le corps et qu'on a commencé à avoir besoin de boucles de tissu pour attacher correctement la ceinture. Avant cela, les bretelles aidaient plus couramment les pantalons mal coupés à ne pas tomber. A l'époque moderne, plusieurs exemples montrent clairement que la fonction de rétention du pantalon n'est pas toujours importante, par exemple depuis la mode du pantalon taille basse, où la ceinture ne retient plus rien. On peut donc affirmer que l'esthétique est le but principal. Donc, on peut dire que la ceinture se met à la taille mais la vérité est plus complexe. La position de la ceinture suit les tendances de la mode. Dans la seconde moitié du vingtième siècle, on a probablement plus porté la ceinture à la taille que par la suite mais on l'a déjà placée plus haut et plus bas que cela et cela se reproduira sans doute.

Comme nous l'avons dit, dans l'histoire, le but principal de la ceinture a été de transporter divers objets, des bourses, des armes, de l'argent, etc. Cela dit, elle a aussi eu le but esthétique de mettre en valeur la taille, but qui a dû faire son apparition de façon tout à fait naturelle puisque les anciennes ceintures étaient portées sur le manteau plutôt que sur le pantalon, et surtout sur les uniformes militaires et les habits des artisans. Chez les militaires, l'aspect esthétique allait jusqu'à tendre les ceintures pour aider physiquement les soldats à mieux se tenir, à exprimer une bonne forme physique et de la discipline (honnêtement, cette contraction abdominale a dû les gêner pour se battre). En dépit de ce qu'on pourrait penser, cette pratique absurde s'est en fait poursuivie jusqu'à l'ère moderne.

La ceinture est une sangle qui encercle la taille. Elle est habituellement en cuir, en textile ou en matériau synthétique. La sangle a un certain nombre de trous pour rendre la longueur adaptable à la taille du porteur. La sangle contourne la taille du pantalon, passée au travers de plusieurs boucles en tissu qui tiennent la ceinture en place, puis revient devant pour s'insérer dans une boucle en matériau dur, en général du métal. Finalement, la ceinture est attachée par la dent, la petite barre qui, attachée à la boucle, s'enfonce dans le trou et donne la tension désirée à la ceinture. L'extrémité de la ceinture a parfois un morceau en métal que l'on appelle l'embout.